En Haute-Normandie, Gonfreville-l’Orcher va accueillir le championnat de France d’échecs Jeunes 2016

En Haute-Normandie, Gonfreville-l’Orcher va accueillir le championnat de France d’échecs Jeunes 2016

Source: Paris-Norman

Compétition. Du 10 au 17 avril 2016 vont se dérouler les championnats de France échecs Jeunes à Gonfreville-l’Orcher en Seine-Maritime. Avec de grosses retombées économiques attendues.

Près de 4 000 personnes accueillies sur huit jours. Un budget de 275 000 euros pour la ville organisatrice. Mais surtout pas loin de 2 millions d’euros de retombées économiques pour la ville et la région. Incontestablement, l’organisation d’une telle compétition au rayonnement national méritait bien que le club d’échecs de Gonfreville-l’Orcher se penche sur sa candidature. Après deux ans et demi d’échanges entre les hautes instances représentatives des échecs en France, la recherche de partenaires privés ou publics, Cyrille Vaugeois et son équipe des échecs gonfrevillais voient ainsi leurs efforts récompensés de la plus belle des manières. Gonfreville-l’Orcher et son club accueilleront du 10 au 17 avril 2016 le championnat de France d’échecs Jeunes. Une manifestation à laquelle s’est associée la communauté d’agglomérations du Havre (Codah), le Département et la Région. Nicolas Mayer-Rossignol, lors de son allocution n’a pas manqué de rappeler « les vertus pédagogiques associées à la discipline des échecs où les jeunes apprennent à réfléchir par eux-mêmes » mais aussi de mettre à l’honneur « le travail associatif pour mettre en place des actions populaires qui sont essentielles dans la vie quotidienne et qui font la qualité d’un territoire. »

1 300 jeunes et 2 000 accompagnateurs présents

Diego Salazar, président de la fédération française d’échecs s’est quant à lui félicité « qu’un club comme Gonfreville, qui depuis de nombreuses années excelle au niveau national, puisse participer à cette aventure où 1 300 jeunes venus de toute la France vont s’affronter. » Sans oublier « leurs 2 000 accompagnateurs présents en permanence sur ces huit jours. »

Des propos confortés par le maire de Gonfreville-l’Orcher, Jean-Paul Lecoq, qui, non sans humour, s’est dit « fier qu’une ville de 10 000 habitants puisse accueillir plusieurs milliers de personnes. » Le lieu de la compétition nationale étant d’ores à présent acté, il reste maintenant sept mois aux 10 000 jeunes joueurs de l’Hexagone de redoubler d’efforts de concentration afin de se qualifier aux différents championnats départementaux puis régionaux. Avant de venir s’affronter en terre normande où 14 champions seront sacrés.

STÉPHANE GOUËL

s.gouel@presse-normande.com

Actualités