« Un impact de 2 millions d’euros ! »

Jean-Michel CATELINOIS Maire de Saint-Paul-Trois-Châteaux (ville organisatrice en 2013)

Qu’est-ce qu’un championnat de France d’échecs peut apporter à une petite commune comme la vôtre ? Ça nous apporte déjà près de 4000 personnes pendant une semaine. C’est énorme. Grâce aux échecs, l’impact est très important sur le plan régional. En voyant le taux de remplissage de tous les gîtes, des hôtels et des restaurants, on peut estimer que l’impact économique est de l’ordre de deux millions d’euros en faveur de l’économie locale et du tourisme. Mais il n’y a pas que cet aspect économique immédiat. Ces championnats de France nous apportent une notoriété nationale. On touche des familles de toute la France qui n’étaient, pour beaucoup, sans doute jamais venues à Saint-Paul- Trois-Châteaux et qui n’en avaient peut-être même jamais entendu parler. Si on arrive à les séduire et pourquoi pas à les faire revenir, le pari est doublement gagné. On vous a vu à plusieurs reprises parcourir les salles de jeu. Que vous inspire ce spectacle de plusieurs centaines de jeunes en train de jouer aux échecs ? C’est à la fois magnifique et impressionnant. Je suis séduit par leur concentration intense devant un échiquier, mais aussi par leur flegme et leur décontraction en dehors des parties. On nous décrit parfois une jeunesse un peu folle, sans but et sans repères. Quand on voit un tel spectacle, on peut assurer que ce n’est pas le cas.

« Il y a deux types de retombées que nous attendions »

Marie –Noëlle BIGUINET Maire de Montbéliard (ville organisatrice en 2014)

Qu’est-ce qu’un championnat de France d’échecs peut apporter à une commune comme la vôtre ? Il y a deux types de retombées que nous attendions d’un tel évènement. Dans un premier temps, celles économiques. Avec une telle manifestation autour de laquelle gravitent plus de 3000 personnes pendant une semaine l’impact sur les acteurs économiques est estimé à près de 2 millions d’euros. Puis celles niveau de l’image sont également importantes. Avec ces championnats de France, on touche des familles de toute la France qui n’étaient peut-être encore jamais venues à Montbéliard. Enfin, au niveau local, ce qui n’est pas anecdotique. Ce championnat de France nous a tellement plu que nous allons maintenant essayer de développer les échecs dans les écoles de la ville dans le cadre des activités périscolaires.